Fonds d’obligations diversifiées Sprott

Nos spécialistes en investissement


  • Scott Colbourne
    Cochef des placements, gestionnaire de portefeuille principal

Détails sur le Fonds

Statut du fonds Ouvert
Distributions Revenu et gain en capital distribués mensuellement/annuellement (le cas échéant); distributions réinvesties automatiquement. Distributions mensuelles en espèces (T)
Codes de Fonds

SPR 018 (A-FA)
SPR 318 (A-FR)
SPR 118 (F)
SPR 418 (T)
SPR619 (FT)
SPR 518 (T-FR)

Date de lancement 8/5/2010
Type de titres offerts Fiducie de fonds communs de placement
Type de fonds Fonds diversifié de titres à revenu fixe et à rendement élevé
Évaluations Quotidiens
Rachats Quotidiens
Placement initial minimal 1,000 $ CDN
Placement minimal subséquent 100 $ CDN
Durée minimale du placement 20 jours (pénalité de 1,5%)
Frais de gestion Annuels de 1,65 % (série A) Annuels de 1,65 % (série T) Annuels de 1,00 % (série F)
Prime d'encouragement 10 % de l’excédent du rendement du Fonds sur un indice de référence combiné; Composé de l’indice BofA Merrill Lynch US High Yield (70 %) et de l’indice obligataire universel DEX (25 %).
Admissibilité aux REER/FRR Oui
Tolérance au risque Faible

Objectifs de placement

L’objectif de placement du Fonds est de maximiser le rendement total du Fonds et de procurer un revenu principalement par des placements dans des titres de créance et des titres assimilables à des titres de créance émis par des sociétés et des gouvernements partout dans le monde.

Prix par part

Rendements Chiffres mis à jour au décembre 30, 2016

CUM MOIS* CUM ANNÉE* 1 AN 3 ANS 5 ANS 10 ANS Depuis La Création
0,9 0,9 5,1 3,4 4,7 - 4,1
*Le cumul du mois et le cumul annuel sont présentés à la date de calcul de la valeur liquidative la plus récente.

Commentaire Sur Le Marché Pour Le T4

En hausse de 2,21 % au quatrième trimestre, le Fonds de rendement diversifié Sprott - série A (le « Fonds ») a une fois de plus dégagé une performance trimestrielle positive.

Les inlassables mesures d’assouplissement quantitatif des banques centrales mondiales se sont poursuivies au cours du trimestre, tout comme la répression financière que subit leur territoire constitutif en raison de ces activités.

Les négociations entourant le gouffre financier aux États-Unis étaient au premier plan des préoccupations des marchés en novembre et en décembre. Comme on pouvait s’y attendre, le Congrès a éprouvé des difficultés à trouver une solution qui empêcherait la hausse automatique des impôts et la réduction des dépenses devant entrer en vigueur le 1er janvier 2013. Ayant constaté peu de progrès dans les négociations, nous étions bien placés pour profiter des dégagements qui sont survenus à la fin de décembre, moment où la conclusion d’une entente semblait peu probable. Malgré les baisses de fin d’année, les actifs risqués (les devises, les titres de créance et les actions) ont fait belle figure au cours du trimestre et le Fonds a tiré parti de notre pondération aux obligations à rendement élevé et à celles de marchés émergents de même que de nos choix judicieux dans la catégorie des titres de créance.

Maintenant que l’entente afférente au gouffre financier est en place, les projecteurs se tournent vers le tout dernier événement de la série apparemment interminable de phénomènes politiques – les débats entourant le plafond de la dette aux États-Unis et les politiques monétaires inflationnistes au Japon. Par conséquent, nous nous attendons à ce que le marché évolue au sein d’une fourchette étroite au cours des prochains mois, et nous continuons de pencher modérément en faveur des actifs risqués, comme les titres de créance, les obligations de marchés émergents et les devises qui font bonne figure en climat de risque.

À l’aube de 2013, nous avons accru l’exposition du Fonds aux titres de créance du Venezuela, pays qui devrait, à notre avis, dégager une performance solide cette année, l’état de santé en déclin de M. Hugo Chavez aidant à atténuer le risque politique lié à ce pays. Sur le marché des devises, nous détenons une position acheteur dans le peso contre le dollar canadien.

La répression financière est un thème dont nous avons souvent discuté avec nos clients, et elle continue de confirmer notre conviction voulant que les taux d’intérêt demeurent faibles et de justifier les importantes positions de nos fonds dans les obligations de sociétés, notamment celles à rendement élevé. 

Les taux de rendement indiqués pour les parts des Fonds sont fondés sur les rendements globaux annuels composés historiques qui tiennent compte des fluctuations de la valeur des parts ou actions et du réinvestissement de l'ensemble des distributions ou dividendes, mais pas des frais de vente, de rachat, de distribution ou des frais facultatifs ou de l'impôt payables par le porteur de parts, lesquels auraient pour effet de réduire les rendements. Les fonds d'investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et les rendements passés ne se reproduisent pas nécessairement. La présente communication ne constitue pas une offre de vente ni une sollicitation d'achat de parts des Fonds.